Rechercher

JOSEP BORELL : TENTATIVE DE DÉSTABILISATION ?



La presse a abondamment relayé les fortes critiques qu’aurait essuyées le HP Josep Borrell de la part du PE à la suite de sa récente mission à Moscou effectuée au nom de l’UE.


De fait, c’est principalement une lettre adressée par 50 membres du PE à la Présidente de la Commission qui a suscité ces commentaires. Lettre effectivement rédigée en termes peu diplomatiques et dans laquelle il est notamment reproché au HR :

  • "d’avoir échoué dans la défense des intérêts de l’UE”

  • “d’avoir attaqué le principal allié de l’UE, les Etats -Unis, sur Cuba”

  • “de ne pas avoir écourté sa visite à l’annonce de l’expulsion de diplomates européens par la Russie”

  • “de ne pas avoir mentionné la poursuite de la guerre par la Russie à l’est de l’Ukraine”

  • “d’avoir infligé de sérieux dommages à la réputation de l’UE et à la dignité de la fonction de HR”

En conclusion, les signataires estiment que ‘“la Présidente de la Commission devrait intervenir si M.Borrell ne démissionnait de sa propre initiative”.


Indépendamment de l’approximation et de l’outrance de ces termes, il est intéressant de noter que la quasi-totalité des signataires (50) sont des parlementaires des anciens Etats communistes : 14 de Pologne, 10 de Roumanie, 8 de République Tchèque, 9 des Etats baltes, 3 de Slovaquie …


D’autre part, l’initiateur de cette lettre-pétition, l’estonien Rhio Terras (membre du PE depuis Février 2020, du PPE et du parti politique “patriotique" Isamaa - ancien Chef de l’armée lettone - actuel dirigeant de la branche militaire de l’équipementier Milrem Robotics) (2) ne s’était pas jusqu’ici fait remarquer pour ses activités au sein du PE.


Tout ceci pour relativiser l’exactitude des titres de presse affirmant que "le Parlement européen”, dans son ensemble, se serait désolidarisé du HR à la suite de sa visite à Moscou. Titres souvent repris à l’identique à partir d’une seule source (comme cela est souvent le cas) et qui ont contribué à dramatiser et à fausser un débat au demeurant légitime sur la dégradation des relations entre l’UE et la Russie.


Et un regret de voir un groupe régional de parlementaires européens s’associer aussi légèrement à ce qui ressemble fort à une tentative de déstabilisation du haut Représentant de l’Union - lequel a, en la circonstance, plutôt fait preuve de courage - et d’ouverture - dans la défense des intérêts européens (3).

Jean-Guy Giraud 12 - 02 2021

_______________________________


(1) voir la lettre : https://www.politico.eu/wp-content/uploads/2021/02/08/Letter-to-vdL-regarding-HR-Borrell.pdf

(2) http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/05/29/l-ex-cema-estonien-qui-a-rejoint-milrem-elu-au-parlement-eur-20273.html

(3) voir : https://www.lesamisdutraitedelisbonne.com/post/quand-monsieur-borrell-rentre-de-moscou et https://www.lesamisdutraitedelisbonne.com/post/josep-borrell-entre-l-union-et-le-monde