Rechercher

RÉVISION DES TRAITÉS : LE ROLE DE M. CLÉMENT BEAUNE



M. Clément Beaune (@CBeaune) a été renouvelé dans ses fonctions de Secrétaire d’Etat puis de Ministre chargé des Affaires Européennes dans le nouveau Gouvernement de Mme Borne.


C’est assurément une bonne nouvelle dans la mesure où M.Beaune a fait preuve à ce poste d’une compétence et d’un engagement exceptionnels - particulièrement précieux au cours de la Présidence française du Conseil au premier semestre 2022. Le prolongement du mandat qu’il exerce depuis bientôt deux années permettra d’assurer une continuité bienvenue dans la gestion de ce portefeuille.


Après les expériences peu convaincantes de ces deux prédécesseuses (Mmes Loiseau et de Montchalin) et grâce à sa proximité avec le Président Macron (1), M. Beaune pourra poursuivre sa contribution de premier plan non seulement à la politique européenne de la France mais, plus généralement, à celle de l’Union.


Parmi les dossiers qu’il aura à traiter avec ses partenaires européens figurent bien sûr les grandes crises sécuritaires, environnementales, économiques, sanitaires, … du moment - mais aussi la question plus générale du « futur de l’Europe » au vu notamment des conclusions de la Conférence citoyenne.


On sait que le Président Macron s’est fortement impliqué sur cette question et, surtout, qu’il a lancé un débat sur la réforme de l’Union et sur la création d’une « Communauté Politique Européenne » à l’échelle du continent. Ce dossier est parfois considéré comme trop « institutionnel » et facteur de division entre les Etats membres. M. Beaune a au contraire soutenu que la gouvernance de l’Union et la stabilisation de ses frontières étaient des sujets non seulement prioritaires mais nullement incompatibles avec le traitement simultané des crises.

En particulier, la position de la France sur la révision des Traités - que devra relayer et défendre le Ministre - sera déterminante pour l’engagement du débat. L’affaire sera délicate du fait de la frilosité - voire la réticence - de nombreuses chancelleries sur une question liée au partage des compétences entre l’UE et ses Etats membres, à la répartition des pouvoirs entre les Institutions, à la remise en cause du vote à l’unanimité au sein du Conseil (et du Conseil européen ?), … M. Beaune devra utiliser tous ses talents de diplomate et sa force de conviction pour obtenir que s’ouvre une procédure de révision et que s’engagent les premières consultations avec le Parlement et la Commission puis les négociations préliminaires entre les Etats membres. Parmi ses collègues du Conseil, il sera de facto le chef de file de ce débat.

Jean-Guy Giraud. 26 - 05 - 2022

________________________________

(1) Selon certaines sources, M.Beaune a joué un rôle majeur dans la définition du projet défendu par la liste LREM, après avoir écrit le discours d'Emmanuel Macron prononcé à la Sorbonne en septembre 2017 sur la « refondation » de l’Union, ou encore la lettre pour une « renaissance » adressée aux Européens en mars 2019