Rechercher

LE DRAPEAU EUROPÉEN AUX JO DE PARIS ?



JO 2016 : une athlète italienne brandit le drapeau européen


Le drapeau et l’hymne européens seront-ils invités aux JO 2024 de Paris ?

Cette idée - ancienne - est basée sur le fait que le Traité de Lisbonne a inclus le sport parmi les “compétences d’appui” de l’UE (art.6 TFUE) et l’a invitée à “développer la dimension européenne du sport” (art.165 §2 TFUE).


Et c’est sur cette base que le PE a “encouragé les comités olympiques nationaux et les fédérations sportives des États membres à adopter et utiliser le drapeau et le symbole de l'UE - en même temps que les drapeaux et symboles nationaux - à l'occasion d'évènements sportifs internationaux” .


Lorsqu’on réalise la portée visuelle et émotionnelle des drapeaux et hymnes lors de toutes manifestations publiques et notamment sportives, on ne peut s’empêcher de poser cette question.


Et s’interroger sur l’opportunité dune initiative de la France à l’occasion de sa Présidence en 2022 et dans la perspective de l’organisation des JO de Paris dont elle a la responsabilité.



La décision appartient conjointement au Comité International Olympique et au pays organisateur.

Il serait sans doute possible de convaincre les Etats et les Comités olympiques des 27 de soutenir cette idée - que seul le RU avait rejetée à l’époque.


Obtenir l’accord du CIO pourrait présenter quelque difficulté - mais tout serait fonction des modalités précises envisagées. L’affaire pourrait être évoquée en marge des jeux de Tokyo.


L’appui officiel de la Commission et du Parlement européen serait probable et l’UE pourrait même prendre en charge une partie des frais de sponsoring.

Dès lors, pourquoi ne pas étudier sérieusement, dès à présent, la faisabilité de l’opération ?

Si elle devait réussir, elle contribuerait au renforcement du concept - un peu abstrait - de citoyenneté européenne et elle vivifierait l’ ”affectio societatis” au sein du peuple européen.

Parlons-en !

Essayons d’imaginer la scène d’un stade olympique parisien dans lequel flotterait le drapeau aux 12 étoiles, retentirait l’hymne à la joie et défileraient les athlètes des 27 arborant - avec leurs insignes nationaux - celui de l’UE …

Cela ne vaut-il pas la peine d’y réfléchir ? Cette idée ne pourrait-elle pas être même évoquée dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe ?

Jean-Guy Giraud 06 - 05 - 2021