©2018 by Ventotene. Proudly created with Wix.com

Rechercher

ADHÉSIONS BALKANIQUES : L'AVERTISSEMENT D’UN SPÉCIALISTE



Enfin …

On doit à la Fondation Robert Schuman d’avoir publié une des premières analyses objectives, factuelles et … courageuses de la situation actuelle dans les 6 pays des Balkans candidats à l’adhésion. 


Et la crédibilité de cette analyse est renforcée par le fait qu’elle émane d’une personnalité directement impliquée dans le processus d’élargissement : M. Pierre Mirel qui fut Directeur au sein de la DG Élargissement pendant 12 ans (2001 - 2013).


Un aveu net et clair

Nous recommandons fortement la lecture complète de ce texte qui décrit sans concession la détérioration profonde de la scène politique dans chacun de ces États, la quasi inexistence d’un état de droit, la corruption endémique, les divisions internes et régionales, etc …


Surtout, on trouve dans cette note la reconnaissance - l’aveu ? - de la quasi-faillite des efforts de l’UE pour améliorer cette situation et l’impuissance de la Commission à faire effectivement appliquer sur le terrain les réformes ou engagements obtenus “sur le papier”.


Quelques citations reprises de la note - fort complète - de M. Mirel :

  • "Un fossé existe entre l'adoption formelle de lois et leur application : c'est le règne de l'informel, ouvert à toutes les compromissions."

  • "Force est de constater que, de conférences en sommets et de promesses en déclarations, la situation dans les Balkans occidentaux n'a pas évolué à la hauteur des attentes et que le réengagement de l'Union n'a pas provoqué les résultats escomptés"

  • "L'Union européenne a sans doute pêché par 'optimisme institutionnel' et sous-estimé le poids de l'histoire et l'héritage des guerres."

  • "La fuite en avant par des adhésions précipitées entraînerait l'Union dans une spirale pleine de risques."

  • "L'UE fait semblant de vouloir nous accepter, nous faisons semblant de nous réformer"

Dans cette dernière boutade, M. Mirel résume bien le caractère artificiel de tout l’exercice - et celle-ci pourrait aussi bien s’appliquer aux précédentes étapes de l’élargissement. À ceci près que l’”acceptation” de la part de l’UE semble avancer plus vite que les prétendues réformes de la part des pays candidats.


Des propositions constructives partagées par la France et … la Commission

L’objectivité de l’analyse de M. Mirel donne d’autant plus de poids à ses propositions (détaillées) relatives à la profonde révision du processus d’élargissement : 


"Un réengagement économique et politique, incluant l'ouverture des négociations d'adhésion avec l'Albanie et la Macédoine du Nord, mais dans un cadre rénové, est indispensable dans l'intérêt même de la sécurité de l’Europe."


Propositions dont on retrouve l’esprit et la méthode dans la récente “note” du gouvernement français sur la question (1).


Sans doute aiguillonnée/encouragée par cette note, la Commission a réagi rapidement et positivement par une communication en date du 5 Février 2020 qui reprend plusieurs éléments de la note française (voir ici ).


On saura dans les tous prochains jours quelle sera la réaction du Conseil - et en particulier celle du gouvernement allemand jusqu’ici très réticent à toute remise en cause du processus et du rythme des futurs élargissements.


On verra notamment si les fortes pressions exercées les Institutions (Conseil et Parlement) pour une décision rapide d’ouverture des négociations d’adhésion des deux premiers des 6 pays concernées l’emporteront ou non sur les conseils de prudence encore trop peu partagés.


Un regret et un avertissement pour terminer : à ce jour, aucune analyse sur les conséquences institutionnelles d’un nouvel élargissement important de l’UE ne semble avoir été faite. Le passage d’une UE 27 à une UE 33 (voire plus) n’est pourtant pas anodin pour une gouvernance déjà fort affaiblie par le nombre et la diversité croissants de ses États membres (1).


C’est à l’évidence une question majeure pour l’”avenir de l’Union”. Sera-t-elle abordée lors de la Conférence dédiée à ce thème ? Pour l’instant, cela ne semble pas prévu.



Jean-Guy Giraud  06 - 02 - 2020

_________________________________

(1) voir  https://www.politico.eu/wp-content/uploads/2019/11/Enlargement-nonpaper.pdf et https://www.lesamisdutraitedelisbonne.com/post/élargissement-de-l-ue-qui-veut-voyager-loin

(2) voir https://www.lesamisdutraitedelisbonne.com/post/élargissement-de-l-ue-le-tobogan-et-l-accordéon