Rechercher

CPE : DE QUEL « CONTINENT EUROPÉEN » PARLE-T-ON ?



Le 9 Mai 2022 à Strasbourg le Président Macron a lancé l’idée de la création d’une «Communauté Politique Européenne ».


Ce discours a fait l’objet de commentaires assez généraux (1) en raison du caractère peu explicite de la proposition. C’est en Septembre 2022 que le Président pourrait préciser ce concept de Communauté et, en particulier, les structures et les compétences de cette CPE.


On peut au moins, d’ores et déjà, en retenir l’idée principale ordonnée autour des termes suivants : « structuration politique du continent européen » basée sur « un socle de valeurs politiques » et sur « un esprit d’unité du continent ». Et il est possible d’assumer que la création de la CPE se situe dans le contexte plus vaste d’une opposition croissante entre blocs « continentaux » rivaux voire hostiles (2).


Mais, concrètement, de quel « continent » parle-t-on ? Quels pays le composeraient-ils et quel serait le « poids » agrégé de l’ensemble?


Selon ce que l’on peut déduire du discours, les Etats concernés seraient - potentiellement - au nombre de 40 (de tailles très inégales). Ils seraient répartis en 5 classes distinctes en fonction de leurs liens avec l’UE qui serait le « coeur » de la CPE :

  • 27 Etats membres actuels de l’UE,

  • 8 Etats (pré)candidats à l’adhésion : 6 Etats des Balkans + Ukraine et Moldavie,

  • 3 Etats de l’AELE : Suisse, Islande, Norvège,

  • Royaume Uni,

  • Turquie.

Quelle serait la taille relative globale de ce bloc de 40 Etats selon trois critères physiques : population, territoire (+ZEE) et PIB ? (3)


(a) dont 6.855 + 9.000 km2 du Groenland

(b) estimations des "zones maritimes exclusives"



Sur cette base purement statistique, on peut apprécier le rang théorique de la CPE vis à vis de ses deux grands rivaux russe et chinois :

  • le territoire de la CPE est proche de celui de la Russie et 1,6 fois supérieur à celui de la Chine

  • et sa zone maritime exclusive beaucoup plus étendue,

  • la population de la CPE est près de 5 fois supérieure à celle de la Russie mais presque deux fois inférieure à celle de la Chine,

  • le PIB de la CPE est onze fois supérieur à celui de la Russie et environ supérieur de 11% à celui de la Chine.

Au total, au moins sur le plan physique, la "taille" de la CPE apparait au niveau de celle des grandes puissances mondiales. La simple mise en évidence de cette donnée de base pourrait permettre de légitimer des réflexions ultérieures sur le concept de CPE - réflexions qui devraient intégrer un ensemble d’autres données de caractère stratégique (3).


Bien sûr, il faut tenir compte du fait que - face à deux grandes puissances hypercentralisées et autoritaires (du moins sous les régimes en place) - la CPE ne serait, au mieux, qu’une alliance entre 40 Etats souverains regroupés ici, répétons-le, sur la base de l’hypothèse audacieuse dressée par le Président Macron.


Hypothèse qui a au moins le mérite d’introduire pour la première fois dans le débat la notion politique de « continent européen » , continent dont l’émergence deviendra peut-être un élément important dans le contexte de la bi/multilatératisation du monde contemporain.


Le 24 Juin 2022, le Conseil européen avait repoussé à la rentrée de Septembre 2022 un premier débat éventuel sur la CPE. D’ici là, la France aura peut-être précisé certains de ses aspects : sa configuration, ses compétences, ses structures, … Les premières réactions des chefs d’Etat et de Gouvernement seront sans doute prudentes mais les évènements en cours en Ukraine et à Taiwan pourraient les inciter à y prêter attention. Peut-être même accepteront-ils d’inclure la CPE dans le cadre de leur réflexion sur "la réforme de 2024" (4) ?



Jean-Guy Giraud. 08- 08 - 2022



___________________________


(1) voir notamment, sur ce blog, les deux notes :

(2) cf. notamment le contexte actuel des régimes autoritaires et impérialistes russe (en Ukraine) et Chinois (à Taiwan).

(3) ressources naturelles, défense, industrie, commerce, recherche, finance, culture,… : tous facteurs aussi déterminants que les trois critères physiques mais moins aisément quantifiables/comparables.

(4) note à paraitre sur https://www.lesamisdutraitedelisbonne.com