Rechercher

FUSION ALSTOM/SIEMENS : UN CAS D’ÉCOLE ? - suite 1



Dans une précédente note, nous avions émis quelques doutes sur cette initiative visant essentiellement à permettre à un État d’exercer un droit de veto sur les décisions de la Commission en matière de concurrence:

https://www.lesamisdutraitedelisbonne.com/post-unique/2019/01/19/FUSION-ALSTOMSIEMENS-UN-CAS-D’ÉCOLE-

Nous avions aussi attiré l’attention sur l’historique mouvementé d’ALSTOM en matière de fusion/acquisition/vente.

Une récente émission de la chaine LCP a retracé l’ancienne “affaire” ALSTOM/GENERAL ELECTRIC concernant les démêlés de cette société avec le Department of Justice américain :

http://www.lcp.fr/emissions/droit-de-suite/292245-droit-de-suite

D’autre part, il apparait que les gouvernements français et allemand envisageraient la création d’un “champion européen” dans le domaines des batteries électriques.

Ils considèreraient notamment que cette entreprise nécessiterait une modification (et non pas une simple adaptation) des règles européennes de concurrence.

Il faut donc s’attendre à un débat prochain sur le fond même de ces règles et, éventuellement, à une initiative formelle visant à réviser les règlements - voire les articles du Traité - concernés.

S’agissant d’une des politiques communes les plus anciennes et les plus performantes de l’UE, cette initiative sera sans doute suivie avec attention et vigilance par la nouvelle Commission.

Jean-Guy Giraud 20 - 02 - 2019


©2018 by Ventotene. Proudly created with Wix.com