Rechercher

SYLVIE GOULARD : UN ATOUT POUR LA NOUVELLE COMMISSION



La France vient de désigner Mme Sylvie Goulard comme candidate à la nomination au poste de Commissaire européenne.


C’est une excellente nouvelle.


Quelles que soient les responsabilités qui lui seront confiées par la Présidente Mme von der Leyen, Mme Goulard jouera un rôle très positif au sein d’un collège dont la composition s’avère prometteuse (1).


Mme Goulard remplit pleinement les trois critères fixés par les traités pour le choix des commissaires : compétence, engagement et indépendance.


Sur la compétence

  • haut fonctionnaire au Ministère des Affaires étrangères puis au Conseil d’État (1989/1996),

  • conseillère politique du Président de la Commission Romano Prodi (2001/2004),

  • parlementaire européenne (2009/2017), rapporteur sur de nombreux sujets économiques et financiers,

  • sous-gouverneur de la Banque de France (2018/2019),

  • tri-lingue anglais/italien/allemand.

Sur l’engagement

  • membre du Groupe Spinelli au Parlement européen,

  • présidente du Mouvement européen,

  • membre du Council on the Future of Europe,

  • enseignante au Collège d’Europe,

  • auteur de plusieurs ouvrages sur les questions européennes.

Indépendance

  • orientation centriste (proche de LREM) mais sans attache partisane active,

  • opposition déterminée à toutes tendances nationalistes ou souverainistes,

  • forte réputation de liberté de jugement, d’indépendance d'esprit et de caractère.

Au-delà de cette énumération, tous les acteurs et observateurs du Parlement européen s’accordent pour considérer que Mme Goulard a été - avec M.Lamassoure et Mme Bérès - une des plus actives et influentes des membres français de l’Institution depuis 2009. Elle a notamment pris en charge les dossiers lourds, complexes et stratégiques de la gouvernance économique européenne contribuant ainsi au renforcement de l’UEM.  On sait que sa carrière européenne avait été brusquement interrompue en 2017 par l’affaire des assistants parlementaires où elle avait été indirectement mise en cause par la justice française. Affaire mineure - toujours en cours au rythme habituel de ce type d’enquête - dont l’aboutissement (éventuel …) ne semble pas devoir apporter de révélations nouvelles. Mme Goulard est donc très familière des dossiers et des milieux institutionnels européens où elle jouit d’une excellente réputation et notoriété. Il faut espérer que la Présidente de la Commission sera en mesure de lui proposer un poste (Vice Présidence ?) et un portefeuille à la hauteur de ses capacités. Ce serait dans l’intérêt du collège lui-même et, plus largement, du projet européen qui a bien besoin de l’engagement et de la vision de telles personnalités.   Jean-Guy Giraud  28 - 08 - 2019 _______________________________ (1) https://www.lesamisdutraitedelisbonne.com/post/l-image-plutôt-positive-de-la-prochaine-commission

©2018 by Ventotene. Proudly created with Wix.com