Rechercher

LE CONSEIL EUROPÉEN OU LE SYNDROME DE STOCKHOLM



Quelle image retiendra principalement l’opinion du spectacle visuel donné par le Conseil européen du 17 Octobre suite à l’annonce de l’accord sur le Brexit ?


Entourant un Boris Johnson hilare et triomphant, les chefs d’État tout sourires semblaient se bousculer pour le féliciter chaleureusement.


Ils donnaient l’impression d’avoir été libérés par le Premier Ministre britannique qui les avait littéralement pris en otages dans le piège du No Deal - et de vouloir le remercier pour cet acte de générosité.


Un véritable syndrome de Stockholm dans lequel les rôles et responsabilités se sont trouvées totalement renversés.


Ayant brillamment réussi son coup de Poker menteur (“Retenez moi ou je fais un malheur !"), Boris Johnson est parvenu non seulement à rendre quasiment irréversible la perspective de sortie de son pays de l’UE - mais aussi à faire apparaitre à l’opinion britannique que tous les chefs d’État et de Gouvernements se félicitaient conjointement de ce coup d’éclat.


Par leur attitude au moins gestuelle, les membres du Conseil européen ont ainsi délibérément affaibli la position des nombreux citoyens britanniques qui espèrent encore maintenir le Royaume au sein de l’Europe et qui vont participer à une grande manifestation de la dernière chance ce samedi 19 octobre devant les Communes. Il a également pris à contre pied les groupes parlementaires qui s’apprêtent à voter contre cet accord - afin soit de préserver des liens plus étroits avec l’Union soit de remettre en cause le Brexit lui-même.


On devrait bientôt être fixés sur l’issue finale du processus - ou sur sa poursuite éventuelle … Mais, contrairement aux apparences, cette séance du Conseil européen du 17 Octobre 2019 fut un bien triste spectacle tout autant que, peut-être, une journée noire pour l’Europe.



Jean-Guy Giraud  18 - 10 - 2019

©2018 by Ventotene. Proudly created with Wix.com