Rechercher

L'UE ET CERTAINES DÉRIVES DU CAPITALISME (N.BAVEREZ)



Dans un récent éditorial (1) , l’essayiste Nicolas Baverez considère que certaines des critiques soulevées par les régimes totalitaires (notamment chinois) contre les dérives du système capitaliste "sonnent juste”.


La sélection qu’il propose de six types de dérives particulièrement pressantes est intéressante par sa concision et sa pertinence.


Si ces dérives trouvent majoritairement leur origine outre atlantique, leurs effets concernent aussi directement l’Europe - si bien que chacune d’entre elles peut être replacée et considérée dans ce contexte.


Telles que précisément résumées, elles constituent - dans le domaine économique et social - autant de problèmes et de risques auxquels l’UE elle même doit faire face.


Voici la liste :


"Si la solution totalitaire imposée par Xi Jinping autour du principe « Un dirigeant, une doctrine, un parti, une nation dominante » est à la fois inefficace et inacceptable, ses critiques des dérives du capitalisme, de l’industrie numérique et des sociétés avancées sonnent juste.
La première concerne le secteur numérique, dont le développement a été fondé sur la constitution d’une succession de monopoles non régulés générant de formidables rentes, sur la prédation des données personnelles des utilisateurs et sur le contournement systématique de la fiscalité.
La deuxième pointe le risque systémique créé par les fintechs pour la stabilité financière.
La troisième a trait à l’expansion monétaire permanente et illimitée qui ne peut déboucher que sur l’inflation et la multiplication des bulles spéculatives, donc sur de nouveau krachs financiers et immobiliers.
La quatrième touche le caractère insoutenable d’un modèle de développement qui maximise les profits à court terme en matière d’inégalités, de surendettement et de dégradation de l’environnement, ruinant tant les classes moyennes que les générations futures.
La cinquième relève à raison l’influence délétère des réseaux sociaux et des jeux vidéo, particulièrement auprès des jeunes.
La sixième insiste sur l’importance pour l’État de préserver son monopole de l’exercice de la violence légitime et sa capacité à conduire des stratégies de long terme dont l’horizon dépasse celui des marchés.


JGG 03/10/2021

_________________________


(1) https://www.lepoint.fr/editos-du-point/nicolas-baverez/baverez-l-oncle-xi-n-a-pas-toujours-tort-16-09-2021-2443500_73.php